Espace médecin
rec

Alerte : Arnaque annuaires

Mise en garde sur les annuaires

Certains médecins souscrivent des inscriptions dans des annuaires professionnels tels European City Guide, DAD, Annuaire Pro, Guide des médecins et thérapeutes, Annuaire Médical Européen... Le Conseil national de l’Ordre tient à informer les médecins que le siège de ces annuaires est basé à l’étranger. Les propositions d’insertion ne sont pas claires. Le montant à payer est indiqué en bas de page, en petits caractères et avoisine souvent 980 euros. Nous attirons votre attention sur l’extrême vigilance dont vous devez faire preuve dans la lecture de ces propositions qui, bien souvent, s’apparentent à une véritable escroquerie.

SI VOUS AVEZ SOUSCRIT A UNE TELLE OFFRE  : ne vous laissez pas intimider et n’hésitez pas à écrire au Procureur de la République et à contacter la Direction régionale de la répression des fraudes (Cité administrative – Boulevard Armand Duportal – 31000 TOULOUSE – 05 67 69 11 00).

27.04.2012 ATTENTION NOUVELLE MISE EN GARDE

Le Conseil National souhaite attirer une nouvelle fois l’attention des médecins sur les formulaires leur étant adressés par des sociétés proposant de mettre en ligne leurs coordonnées professionnelles.

La Société de prestation publicitaire et d’annuaire payant nommée "Répertoire Or Professionnel », dont le siège social est basé en République tchèque adresse des demandes d’enregistrement valant épreuve pour toute inscription Business Premium.

Nous vous rappelons que le Conseil National, depuis l’an 2000, attire l’attention des Conseils Départementaux sur ces sociétés, souvent basées à l’étranger, qui facturent leurs services pour un montant prohibitif.

Cependant, le type de contrat proposé manquant intentionnellement de clarté, certains médecins se voient ensuite, engagés dans un quasi contrat.

Le Conseil National de l’Ordre des Médecins recommande donc l’extrême vigilance dans la lecture et l’examen de ces propositions et rappelle que, en cas de signature, il convient :

  • si l’entreprise a son siège en France : de saisir la Direction Départementale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes d’une plainte, et contester le contrat par courrier recommandé auprès de la société ;
  • si l’entreprise a son siège hors de France : de saisir le Procureur de la République du lieu d’exercice du médecin contre la société en cause et de contester le contrat par courrier recommandé auprès de la société.
Mis a jour le 10 juillet 2012
Documents
COMMUNIQUE DE LA DGCCRF
NOTE DGCCRF
DIRECTIVE DU CONSEIL NATIONAL